LE TRESOR DE CRESSY

Publié le par taalou76

Comme vous le savez, la paroisse de Cressy fut desservie du 12ème siècle au 18ème siècle par des prieurs de l'ordre de Saint-Augustin, provenant du prieuré de Saint-Lô de Rouen. Ces prieurs qui s'occupaient peu de l'église Notre-Dame de Cressy, n'ont pas laissé d'édifiants souvenirs dans la paroisse. Pour preuve, nous n'avons aucun document représentant l'ancienne bâtisse servant de prieuré, qui fut remplacée par l'actuelle mairie de Cressy à la moitié du 18ème siècle.
Donc, aucun signe prouvant le passage de prieurs à Cressy durant des siècles, mis à part, deux beaux cartulaires: le trésor de Cressy.
Ces cartulaires sont aujourd'hui les plus précieux témoignages de l'Histoire de Cressy. Ils sont en très bon état et ils sont conservés aux archives départementales à Rouen. Il sont écrits en cursives bien nettes tant en latin qu'en français, et ils sont en parchemin.
L'un des deux cartulaires de 49 pages décrits la liste des fondations et les bénéfices de la paroisse de Cressy. C'est vous dire si ce document est important, car il décrirait les origines de la paroisse. Ce n'est pas rien! Peu de communes peuvent s'enorgueillir de pouvoir connaître si précisément ses origines.
Le second de 72 pages contient 52 pièces. Il est intitulé pour les latinistes "Tenores quarumdlem cortum et litterarum concernentium jura, reddisus et proventus prioratus sive paruchialis ecclesix de Cressiaco". Il est couvert de bois et de peaux. C'est vous dire si ces ouvrages sont rares, précieux et magnifiques!
L'un d'eux date du 15ème siècle et l'autre du 17ème siècle. Ils décrivent des faits allant de l'an 1235 à 1472.
L'un d'eux nous apprend qu'un usage déjà ancien au 15ème siècle, à Cressy, était que "tout paroissien tenant charrue offrit au curé dans l'église, aux fêtes de la Toussaint, de Noël et de Pâques, un pain artistement fait et semblable à ceux que les paroissiens mangeaient à la maison."

Si vous voulez voir les copies de ces précieux cartulaires aux archives départementales, sachez qu'elles sont conservées dans
le fonds de l'abbaye de Saint-Lô de Rouen sous la cote 26HP100.
L'idéal serait que ces cartulaires soient traduits et retranscrits. Ce serait là un moment historique!  

cart1.jpg                            cart2.jpg
Images représentant une page de chaque cartulaire 
 

Commenter cet article

Ben 24/09/2007 09:42

vos recherches sont toujours géniales et passionnantes.Merci, je me sens moins bête après cette lecture. Ben