SONDAGE POUR LES CRESSOIS

Publié le par taalou76

A l'heure du mondialisme, les gens ont besoin de s'identifier à leur village, à leur région. Nous, nous avons la chance de vivre dans une région ayant une forte identité et connue mondialement: la Normandie, que je surnomme "la Verte Province", en symbiose avec nos amis et cousins de "la Belle Province": les Québécois.
Mais comme vous avez pu le constater, la Normandie n'est plus aujourd'hui. La faute au technocrate qui ont séparé notre province en deux micro-régions: la Haute-Normandie et la Basse-Normandie. Ces deux régions n'ont aujourd'hui aucun sens!
Dernièrement je suis allé dans la Manche du côté de Saint-Lô, et je peux vous dire que la-bas, les gens arborent et pavoisent fièrement la Normandie et non pas la Basse-Normandie.
Aussi, la réunification administrative de la Normandie est demandée depuis quelques années avec une insistance croissante que pour ma part, j'estime pleinement justifiée.
On pense d'abord, naturellement, à la puissance de sa personnalité historique et physique: c'est un espace coutumier millénaire; c'est une indiscutable unité maritime et climatique; c'est enfin, très largement, un type de paysage et de civilisation rurale, voire urbaine.
Le deuxième argument est que l'émancipation à l'égard d'une capitale française toute proche ne saurait être obtenue que par une fédération d'un poids démographique et économique appréciable. Séparées, la Haute et la Basse-Normandie ne sont que des micro-régions en face de leurs énormes voisins (Bretagne, Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais). Réunies, elles forment un ensemble aussi vaste que la Belgique et dont la population dépasse les 3 millions d'âmes.
Le troisième motif réside dans le progrès de l'unification économique. La Seine-Maritime et Caen doivent être désormais regardés comme un seul système portuaire. Rouen, Le Havre et Caen sont branchés sur la même autoroute. L'industrialisation si forte en Seine-Maritime a maintenant atteint la Manche naguère tournée vers l'agriculture.
Quatrième et dernière raison: l'organisation régionale n'a de sens que si elle marque une différence d'échelle par rapport au département. Ce n'est pas le cas de la Haute-Normandie qui constitue actuellement un "grand département" et non pas une région
.
Mais reste la question épineuse du choix du chef-lieu administratif. En fait, en Normandie, il ne peut y avoir de centralisme, cette région est un organisme polycentrique. Caen, Rouen et Le Havre doivent promouvoir une complémentarité. Personne ne peut contester que l'agglomération de Rouen est le premier foyer intellectuel et la première place d'affaires de Normandie. Personne ne refusera davantage au Havre le rôle d'un "Rotterdam" normand: port pétrolier de taille européenne, point d'arrivée des matières premières qui est au coeur d'un grand complexe industriel. Caen, ville en plein développement est géographiquement au centre de la Normandie.
Il serait donc logique de partager les rôles: préfecture à Caen avec annexe à Rouen, conseil régional à Rouen avec annexe à Caen, instances industrielles, portuaires et commerciales au Havre.
Celà n'enlève en rien à Rouen le statut de capitale historique de la Normandie!
Aujourd'hui, les gens du monde entier connaissent la Normandie, et elles sont toujours interloquées lorsque nous leurs parlons de l'existence de la Haute et de la Basse-Normandie!
Alors Cressoises, Cressois, et visiteurs de ce blog, êtes-vous pour ou contre la réunification de la Normandie en une seule région? (sachez que d'après un sondage lancé il y a quelques années auprès des Normands, que 65% d'entr'eux étaient pour la réunification)

drapo.jpgVéritable drapeau de la Normandie, reconnu au niveau international par l'association internationale de vexillologie: la double croix de Saint-Olaf
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
les gens sont 65% pour la réunification, mais avec quelle capitale?? Il est là le problème.Moi je pense que Rouen est plus armée pour endosser ce rôle, d'autant que la plupart des organismes rayonnant sur la normandie ont déjà leur siège à Rouen (srpj, cram, France3, direction régionale SNCF, etc, etc)
Répondre
M
Question très ardue à laquelle je ne saurais répondre sans me mentir à moi-même... Effectivement, haute et basse Normandies ont une histoire commune, et furent même un seul et unique état. C'est principalment en cela que se fonde la légitimité d'une réunification potentille. De même, il est évident que d'un point de vue ethnique, un normand, qu'il soit haut ou bas, est un normand. Sur le plan politique, pareil, le moyen le plus aisé d'avancer vers un système fédéral est de rééquilibrer les différences de pouvoir entre la capital et les différentes régions. ainsi, la réunification de la normandie semble être un pas vers une france décentralisée.Mais d'un autre côté, il faut souligner une différence historique importance entre basse et haute Normandie. La haute normandie est le berceau du pouvoir ducal. C'est la région qui fut concédée à Rollon lors de l'invasion scandinave. En revanche, la basse Normandie fut une terre de colonies (norvégiennes) beaucoup plus autonome. Sont intégration au sein de la "Normandie" ne se fit pas sans soulèvements de populations. Aujourd'hui encore, c'est cette basse Normandie qui tente de s'affranchir du pouvoir "historique" de sa grande soeur. C'est quelque part grâce à cette décentralisation de la Normandie que Caen tent de plus en plus à se rapprocher de Rouen sur le plan du développement. N'est-ce pas le rêve de toujours des bas-normands que de s'affranchir du pouvoir Rouennais?En conclusion, je diras simplement qu'il y a un choix à faire qui se détache de toute ambition nationaliste ou identitaire: Que faut-il faire? Sacrifier certains départements au profit de centres de la puissance normande? Ou bien sacrifier l'unité normande au profit d'un développement plus équitable qui serait ensuite mis à profit au sein d'une collaboration basée sur un principe d'égalité entre deux Normandies soeurs?--------@taalou76:J'ai reçus votre commentaire sur mon site. Merci de l'interêt que vous y avez porté. (comment avez-vous trouvé mon site?)Je répond à votre question sur la langue norvégienne à la suite de votre commentaire.
Répondre
C
Il est vrai que de scinder la Normandie en deux n'a pas de sens. Beaucoup de familles sont partagées entre la Haute et la Basse et question très pratique les périodes de vacances sont différentes. Sympa quand il s'agit de programmer des réunions familiales! Donc oui je suis pour la réunification (pour les vacances et pour d'autres raisons aussi, bien sûr)
Répondre
T
Moi, je suis archi pour la réunification de la Normandie afin d'en former qu'une seule région plus puissante.
Répondre